Comment aider une personne victime d’abus sexuel

Sujet tabou, l’abus sexuel n’est pas un phénomène à prendre à la légère. Souvent, les personnes qui ont été victimes d’abus sexuels sont réticentes à l’idée d’en parler avec leurs proches, ou tout simplement d’avouer qu’elles ont été victimes d’un tel crime. Pourtant, l’importance d’en parler est cruciale, car elle peut non seulement aider la personne victime à se libérer de sa peine, mais également à punir l’agresseur qui devra payer pour la gravité de son geste.

La peur des représailles

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi une personne ayant été victime d’abus hésite à se confier à un proche ou encore à dénoncer son agresseur aux autorités policières.

En effet, la victime peut avoir peur des représailles – surtout si son agresseur l’a menacée de lui faire du mal si elle parle –, peut avoir honte de ce qu’elle a vécu (plusieurs victimes pensent que tout est de leur faute et portent en eux la culpabilité du geste), ou encore tout simplement avoir peur de raviver les souvenirs d’horreur, de peur, d’impuissance et de violence qu’elle a vécus au moment de l’agression.

Les conséquences du viol

Un des comportements fréquents d’une personne abusée est de se taire et de garder le secret pour elle. Ce faisant, elle refoule ses sentiments et si, sur le coup, elle peut en venir à ne plus y penser et à «passer à autre chose», à long terme, les effets néfastes de porter un tel secret peuvent être plus que dévastateurs.

Tout d’abord, la personne souffrira d’une perte d’estime d’elle-même qui peut l’affecter pour le reste de sa vie si elle n’est pas traitée. Étant donné qu’il s’agit d’une atteinte majeure à la personne et à son intimité, la victime d’abus ne pourra se reconstruire seule; elle aura besoin d’aide professionnelle pour y parvenir.

Parmi les autres conséquences de l’abus sur une personne, on retrouve les difficultés à avoir des relations interpersonnelles et amoureuses, la peur des récidives, les difficultés professionnelles, la dépression, les troubles du sommeil, un repli de la sexualité ou une hypersexualisation, la psychose et plusieurs autres troubles psychiatriques pouvant se solder par une hospitalisation.

L’amener à consulter un professionnel

Si vous connaissez une personne qui a subi une agression sexuelle, vous devez à tout prix l’amener à prendre conscience de la gravité de garder le secret pour elle-même, la rassurer en lui disant que cela n’est pas de sa faute et lui dire qu’il existe de l’aide pour l’aider à passer au travers.

Vous pouvez l’écouter et lui apporter votre soutien, mais vous ne réussirez pas à guérir les blessures profondes qu’elle a subies; seuls des psychologues, des psychiatres et des médecins seront en mesure d’y parvenir. C’est pourquoi vous devez l’amener à aller chercher l’aide psychologique professionnelle dont elle a besoin pour se guérir.

Par l’entremise de thérapies individuelles et de groupe, la personne victime d’abus sera amenée à s’ouvrir et à revivre la douleur afin de l’évacuer et de se reconstruire, le tout sous la supervision de professionnels qualifiés. Pour en savoir plus sur nos services pour personnes victimes d’abus sexuels, n’hésitez pas à nous contacter.

Articles similaires

Maison l'Épervier

Comment décide-t-on de suivre une thérapie?...

Les mots thérapie et centre de traitement en effraient plus d’un. Ils sont souvent perçus comme quel...

Maison l'Épervier

Les avantages de la thérapie de groupe...

La thérapie de groupe est une technique d'accompagnement collectif qui, dans le cadre d’une démarche...

Maison l'Épervier

Qu’est-ce que l’art-thérapie?...

Peindre pour prendre conscience de ses contradictions, danser pour explorer ses conflits intérieurs…...

Maison l'Épervier

Le rôle du thérapeute...

Le thérapeute bâtit une relation privilégiée avec le client. Celle-ci se base sur la confiance et se...

Maison l'Épervier

L’environnement de la Maison L’Épervier...

La Maison L’Épervier offre à sa clientèle un environnement paisible et une ambiance conviviale, tout...

Maison l'Épervier

L’approche cognitivo-comportementale...

L'approche cognitivo-comportementale (TCC) est une thérapie brève, validée scientifiquement, qui ...

Maison l'Épervier

Mot de l’éditeur...

Depuis 1998, Maison L’Épervier soutient les gens dans leur démarche de rétablissement vers le mieux ...