Départ en thérapie : comment l'annoncer à ses proches?

Vous vous apprêtez à partir en thérapie pour vous guérir d’une dépendance à l’alcool ou aux drogues, mais l’idée d’annoncer la nouvelle à vos amis et votre famille vous rend nerveux? C’est tout à fait normal. Voici quelques conseils qui vous permettront de passer à travers cette épreuve la tête haute.

Dire la vérité

Afin de vous sauver la mise devant vos amis, vous serez peut-être tenté d’inventer mille et une excuses, telles qu’un congé de maladie ou encore un long voyage autour du globe. Néanmoins, sachez que mentir vous fera plus de tort que de bien, puisque de un, vos amis proches finiront tôt ou tard par découvrir le pot aux roses – en vous posant mille questions sur votre voyage, entre autres – et de deux, vous serez obligé de faire semblant que tout va bien quand en réalité, rien ne va plus.

Parler de votre départ en thérapie à vos amis proches n’est pas facile, mais il s’agit d’une excellente occasion de vous confier sur vos vrais sentiments et de mettre vos amitiés à l’épreuve. En effet, c’est là que vous aurez l’occasion de voir qui sont les personnes qui tiennent réellement à vous, puisqu’en général, les vrais amis restent et vous supportent dans les moments difficiles, tandis que les personnes moins bien intentionnées ont tendance à vous juger et vous mettre de côté.

Par ailleurs, dire la vérité sur votre dépendance à vos proches vous permettra de vous sentir mieux et de vous soulager d’un poids supplémentaire dont vous n’avez certainement pas besoin en cette période difficile.

Doit-on l’annoncer à ses collègues?

Il n’est pas nécessaire que vos collègues soient au courant que vous partez en thérapie. Dépendant des personnes avec qui vous travaillez et de votre degré de confiance envers elles, vous pouvez choisir ou non d’en parler, mais vous n’êtes pas obligé.

Si vous craignez d’alimenter la machine à rumeurs, abstenez-vous de révéler quoi que ce soit sur votre vie privée. Restez général dans vos réponses, en parlant tout simplement d’une période de repos ou de réflexion sur votre vie.

Si l’on vous pose des questions trop indiscrètes, répondez simplement que vous n’avez pas envie d’en parler. Les gens trop envahissants et les mauvaises langues devraient comprendre le message.

Et vos enfants?

Quant à vos enfants, ceux-ci sont probablement trop jeunes pour comprendre ce qu’est une thérapie. Par conséquent, il est préférable de leur raconter que vous partez dans une école pour adultes où vous apprendrez de nouvelles choses sur la vie et sur vous-même. Cela sera beaucoup plus rassurant pour eux, particulièrement si ceux-ci sont très jeunes.

Articles similaires

Conseils d'experts

Les bienfaits de la relaxation lors de la thérapie...

Entreprendre une thérapie c’est s'offrir une qualité de vie, c’est prendre soin de soi afin d’amélio...

Conseils d'experts

Comment une dépendance se développe-t-elle?...

Une question survient fréquemment concernant la consommation ou la dépendance : comment devient-on a...

Conseils d'experts

La thérapie des schémas...

Une thérapie se distingue et s’est vue pratiquée davantage au cours des dernières années : la thérap...

Conseils d'experts

Comprendre la différence entre thérapie et cure de désintoxication...

La ligne est mince entre la thérapie et la cure de désintoxication, mais surtout lorsqu’on parle de ...

Conseils d'experts

L'agoraphobie : la comprendre pour mieux la vaincre...

L’agoraphobie est une réaction physique et émotionnelle face à une situation précise qui déclenche l...

Conseils d'experts

Parler drogue à son ado...

Aborder le sujet de la drogue avec son adolescent n’est pas toujours chose facile. En tant que paren...

Conseils d'experts

La démarche de rétablissement vers le mieux-être...

Entreprendre une cure pour en finir avec des souffrances émotives ou une dépendance à l'alcool et au...