La dépendance et l’hérédité

Une thématique fait fréquemment surface lorsque vient le temps d’aborder le sujet de la dépendance et de la consommation : l’hérédité. Nous avons tous déjà entendu un jour ou l’autre que la dépendance était quelque chose de “familiale”, mais est-ce un mythe ou une réalité? La génétique joue un rôle important dans plusieurs comportements et pathologies, mais n’aurait pas un impact direct sur les dépendances.

Les facteurs environnementaux VS les facteurs génétiques

La culture populaire a en quelque sorte conditionné l’esprit des gens afin qu’ils associent l’alcoolisme ou la toxicomanie à un gène, comme quoi ce problème se voyait récurrent au sein d’une même famille. Étonnamment, aucun gène n’est relié à l’alcoolodépendance ainsi qu’à la toxicodépendance. Par contre, certains gènes sont responsables de l’élimination de l’alcool et des substances dans l’organisme, qui ceux-ci, peuvent être héréditaires. Ils ne font donc pas mettre tous les oeufs dans le même panier, car ce sont deux situations totalement différentes!

Il demeure plus fiable d'associer la dépendance à des facteurs environnementaux soit une situation familiale précaire, des moments de stress intense, une exposition à l’alcool et à la drogue, de la violence ou même des maladies mentales. Ceux-ci peuvent venir influencer une consommation et même interférer avec votre bien-être selon l’ampleur que vous leur accordez. La dépendance consiste donc en une maladie multifactorielle qui combine à la fois des facteurs environnementaux, contextuels ainsi que des facteurs génétiques, sans néanmoins identifier précisément un gène lié aux dépendances.

Les facteurs de vulnérabilité

Les facteurs de vulnérabilité sont propres à l’individu et sont majoritairement influencés par l’âge, la culture ainsi que l’éducation reçue. L’état d’esprit peut également jouer un rôle important, car une personne vivant une période d’anxiété ou du stress chronique est davantage vulnérable à développer une dépendance. On peut également noter une forte association entre la vulnérabilité et des traits de personnalités tels que l’impulsivité ou la recherche de sensations fortes ainsi qu’à des troubles psychologiques tels que l’anxiété, la dépression ou même l’hyperactivité.

Bref, la dépendance demeure propre à chacun malgré le fait qu’elle peut être influencée et même dirigée par des facteurs environnementaux, contextuels ou même de vulnérabilité. Malgré maintes recherches sur le sujet, on ne peut pas conclure que l’hérédité peut être une causalité sur la dépendance, et ce même si certains gènes peuvent exercer une influence sur celle-ci.

Articles similaires

les dépendances

Pourquoi la consommation a-t-elle augmenté en 2020 ?...

2020 a été une année éprouvante pour tous, particulièrement pour ceux souffrant de dépendances. Si c...

les dépendances

La consommation : source de conflit en temps de grand stress...

En temps de grand stress, l’alcoolisme et la toxicomanie peuvent générer plusieurs conflits avec l’e...

les dépendances

Covid-19 : l’impact du confinement sur la dépendance...

La crise de la COVID-19 marque un tournant considérable dans nos sociétés, bouleversant nos rapports...

les dépendances

Le fentanyl...

Le fentanyl est un médicament qui a fait l’objet d’une attention considérable de la part des médias ...

les dépendances

Les technologies : cyberdépendance et déséquilibre...

Les gens sont de plus en plus connectés et informés par rapport aux technologies, et ce, toutes géné...

les dépendances

Qu’est-ce que la dépendance affective?...

Un manque de reconnaissance, une attention et un amour insuffisants dès la petite enfance peuvent co...

les dépendances

Comment reconnaître les symptômes de l'anorexie?...

Se soucier de l’image corporelle est chose courante. Or, à quel moment la préoccupation pour son poi...