Quelles différences y a-t-il entre un sevrage de drogue et un sevrage d'alcool?

Bien que tous deux éprouvants sur les plans psychologique et physique, les sevrages d’alcool et de drogues comportent quelques différences. Celles-ci varient en fonction de la sorte et de la quantité d’alcool ou de drogues consommées. Voici un petit aperçu des différences.

L’alcool

Tandis que la cure de désintoxication de drogues est plus éprouvante sur le plan psychologique, dans la plupart des cas, celle de l’alcool est en général plus difficile sur le plan physique. En effet, la personne qui cesse de consommer de l’alcool du jour au lendemain, après une longue période, peut se voir souffrir de plusieurs symptômes, qui peuvent aller de la simple gueule de bois à des problèmes plus graves comme des crises d’épilepsie.

C’est pourquoi il est fortement recommandé que la personne en sevrage d’alcool soit accompagnée et suivie tout au long de sa cure afin d’éviter les complications. Les personnes qui consommaient énormément peuvent se voir prescrire des traitements de soutien afin de les aider à atténuer les symptômes physiques et diminuer les risques de complications.

État de manque

Parmi les symptômes les plus communs reliés au sevrage de l’alcool, nous retrouvons les malaises, les nausées, les tremblements, les sueurs intenses, la déshydratation, le pouls qui s’accélère et, bien entendu, le fameux état de manque, c’est-à-dire l’irrépressible et intense envie de consommer de l’alcool. Les symptômes physiques moins graves durent en général de 7 à 10 jours.

D’autres symptômes plus inquiétants peuvent se produire de deux à trois jours après avoir commencé la cure, tels que le délire alcoolique, qui se manifeste sous forme d’hallucinations auditives et visuelles ou encore le delirium tremens, état de conscience diminuée accompagné de fièvre, de palpitations et de déshydratation. Dans de rares cas, celui-ci peut causer la mort de la personne. Une cure d’alcool physique dure généralement entre une et quatre semaines, par contre le sevrage psychologique peut être plus long.

Sevrage de drogues

Les symptômes associés au sevrage de drogues dépendent de la sorte consommée par la personne. Ils ne seront pas les mêmes en fonction qu’il s’agisse de marijuana, d’amphétamines, de cocaïne ou d’héroïne.

Dépendance psychologique

Excepté les opiacés, famille de drogues dont fait partie l’héroïne, le sevrage de drogues est plus difficile sur le plan psychologique, puisque c’est à ce niveau que l’addiction se crée.

En effet, tandis que les manifestations physiques sont relativement moindres, les symptômes psychologiques, eux, se font ressentir dès les premières heures de l’arrêt de la consommation. Parmi ceux-ci, nous retrouvons un sentiment d’irritabilité, d’anxiété, de dysphorie (incapacité à éprouver de la joie), de fatigue intense, de dépression intense et des troubles du sommeil.

Vulnérabilité à la rechute

De plus, contrairement à la dépendance physique, qui peut se guérir en quelques jours, la dépendance psychologique peut durer toute une vie. Le souvenir de plaisir associé à la consommation d’une substance, auquel la personne repense souvent avec nostalgie, peut faire en sorte qu’une personne arrête d’en prendre, mais en ait envie pour le reste de sa vie. On s’en doute, ces personnes sont particulièrement vulnérables à la rechute et c’est pourquoi elles doivent être surveillées de près pour éviter que cela se produise.

Vous avez des questions sur les dépendances aux drogues ou à l’alcool? Contactez-nous. Il nous fera un plaisir d’y répondre.

Articles similaires

les dépendances

Le fentanyl...

Le fentanyl est un médicament qui a fait l’objet d’une attention considérable de la part des médias ...

les dépendances

La dépendance et l’hérédité...

Une thématique fait fréquemment surface lorsque vient le temps d’aborder le sujet de la dépendance e...

les dépendances

Les technologies : cyberdépendance et déséquilibre...

Les gens sont de plus en plus connectés et informés par rapport aux technologies, et ce, toutes géné...

les dépendances

Qu’est-ce que la dépendance affective?...

Un manque de reconnaissance, une attention et un amour insuffisants dès la petite enfance peuvent co...

les dépendances

Comment reconnaître les symptômes de l'anorexie?...

Se soucier de l’image corporelle est chose courante. Or, à quel moment la préoccupation pour son poi...

les dépendances

Le jeu compulsif : la marge entre loisir et dépendance...

Jouer à des jeux de hasard et d’argent est une pratique sociale et récréative à laquelle s’adonnent ...

les dépendances

Les symptômes de sevrages...

Le sevrage est un ensemble de symptômes provoqués par l'arrêt brusque de la consommation d'une subst...