Réinstaurer sa confiance en soi après une thérapie

La plupart du temps, les gens qui consomment de la drogue, de l’alcool ou des médicaments, le font pour fuir une réalité trop difficile à assumer en étant à jeun. Ils souffrent d’un manque de confiance en eux et en leurs capacités et ce manque fait en sorte qu’ils ont besoin de désinhibiteurs (alcool) ou de substances psychotropes (drogues ou médicaments) pour leur donner la force de passer à travers des épreuves difficiles de la vie.

Étant donné qu’une personne qui consomme souffre d’un profond manque de confiance, est-ce possible de rebâtir celle-ci après une thérapie? Si oui, comment et combien de temps cela prend-t-il? Petit tour d’horizon de la question.

L’origine du manque de confiance

Afin de rebâtir la confiance en soi d’un alcoolique ou d’un toxicomane, une thérapie s’avère nécessaire. Il faut d’abord apprendre à la personne dépendante d’où provient ce manque qui fait en sorte qu’elle a toujours besoin de consommer pour se sentir forte et bien.

L’image des autres

Bien souvent, cela provient non pas de la réalité, mais de ce que les autres personnes lui ont appris au cours de sa vie. En effet, l’image qu’une personne a d’elle-même est plus souvent qu’autrement teintée de la vision que les autres lui ont inculquée pendant son enfance.

Ainsi, si la personne a évolué dans un milieu familial où le dénigrement était monnaie courante, il se peut fortement qu’elle ait grandi avec une mauvaise image d’elle-même. Même chose pour quelqu’un qui a été intimidé pendant tout son secondaire. En grandissant, cette personne en est probablement venue à penser qu’elle était moche et qu’elle ne valait rien.

Dans ces circonstances, on peut facilement s’imaginer que sans aide adéquate, ces individus sont beaucoup plus susceptibles de sombrer dans les effets néfastes de l’alcool et de la drogue que ceux qui ont été valorisés tout au long de leur vie.

Renverser l’image que nous avons de nous-même

Grâce à la thérapie, il est possible de modifier l’image négative que nous avons de nous-même (exemple : je ne suis pas capable de parler en public) en renversant et déjouant les pensées négatives qui nous conduisent à nous dénigrer mentalement.

À cet effet, la thérapie cognitivo-comportementale proposée par la Maison L’Épervier peut être très efficace, puisqu’elle apprend à l’individu à remplacer ses pensées négatives par des façons de penser plus constructives.

Lentement, mais sûrement

Certes, le processus de reconstruction de soi après une dépendance ne se fait pas du jour au lendemain. Mais à force de répéter le processus et avec du temps, de la volonté, des efforts et de l’aide professionnelle, la personne dépendante parviendra à modifier l’image négative qu’elle a d’elle-même et à améliorer son estime de soi.

Le manque d’estime de soi est l’une des raisons principales qui expliquent pourquoi une personne consomme, puisqu’elle ne se croit pas assez importante et ne se respecte pas assez pour ne pas se détruire.

Consolidation des acquis

Une fois la thérapie terminée, l’individu devra apprendre, par divers moyens, notamment par le renforcement positif, à consolider ses acquis. Le but étant de l’aider à continuer à penser d’une façon constructive pour son image, de sorte que lentement, mais sûrement, il en vienne à oublier complètement ses fantômes du passé. Contactez-nous pour en savoir plus sur notre thérapie pour personnes dépendantes.

Articles similaires

Conseils d'experts

Les bienfaits de la relaxation lors de la thérapie...

Entreprendre une thérapie c’est s'offrir une qualité de vie, c’est prendre soin de soi afin d’amélio...

Conseils d'experts

Comment une dépendance se développe-t-elle?...

Une question survient fréquemment concernant la consommation ou la dépendance : comment devient-on a...

Conseils d'experts

La thérapie des schémas...

Une thérapie se distingue et s’est vue pratiquée davantage au cours des dernières années : la thérap...

Conseils d'experts

Comprendre la différence entre thérapie et cure de désintoxication...

La ligne est mince entre la thérapie et la cure de désintoxication, mais surtout lorsqu’on parle de ...

Conseils d'experts

L'agoraphobie : la comprendre pour mieux la vaincre...

L’agoraphobie est une réaction physique et émotionnelle face à une situation précise qui déclenche l...

Conseils d'experts

Parler drogue à son ado...

Aborder le sujet de la drogue avec son adolescent n’est pas toujours chose facile. En tant que paren...

Conseils d'experts

La démarche de rétablissement vers le mieux-être...

Entreprendre une cure pour en finir avec des souffrances émotives ou une dépendance à l'alcool et au...