Le centre Soutien Thérapeutes Démarche Environnement Témoignages Blogue Admission Contact

Votre image corporelle et la société

Maison L'Épervier

15/12/2014

Est-ce que les stéréotypes de beauté véhiculés dans les médias affectent votre perception de vous-même au point de vous trouver moche, laid et gros et de vous détester de ne pas être capable de leur ressembler? Si oui, cet article est pour vous.

Distinguer la réalité du rêve

De nos jours, bien qu’il ne soit pas facile de composer avec les idéaux de société propulsés par les médias, il faut à tout le moins savoir différencier la réalité du rêve, sans quoi on risque d’être malheureux et de ne pas s’aimer pour le reste de notre vie.

Plusieurs personnes, qui ont souvent déjà une faible estime d’elles-mêmes à la base, ont en effet tendance à se laisser affecter par ces stéréotypes de beauté et à croire que si elles ne sont pas aussi minces et découpées que les mannequins de Victoria’s Secret ou encore les athlètes de la NLH, elles ne sont pas attirantes et dignes d’être regardées. En réalité, il n’y a rien de plus faux.

L’envers de la médaille

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le but des compagnies de cosmétiques, de sous-vêtements et de vêtements qui mettent ces modèles de beauté en valeur est de vendre du rêve à leur clientèle et que par définition, le rêve est un concept inaccessible qui n’existe pas.

Ce que les médias ne disent pas, c’est que pour avoir cette image corporelle de rêve, les modèles qui font partie de l’élite doivent justement faire des choses impossibles, telles que ne pas manger et s'entraîner à l’extrême afin de toujours garder la forme, même quand elles sont enceintes et viennent d’accoucher.

Le cas des «mommyrexiques»

On l’a vu récemment dans les médias avec le phénomène des «mommyrexiques», soit ces mères enceintes obsédées par leur silhouette au point de compromettre leur santé et celle de leur bébé en suivant un régime très strict pendant leur grossesse.

Troubles des conduites alimentaires

Cet idéal de beauté est très néfaste pour les femmes, puisqu’il les pousse à devenir obsédées par la minceur et plusieurs d’entre elles développent des troubles des conduites alimentaires, tels que l’anorexie, la boulimie et l’orthorexie (le fait de calculer avec précision le nombre de calories ingurgitées), pour pallier l’image négative qu’elles ont d’elles-mêmes.

Quand la minceur tourne à l’obsession

Obsédées par leur image et l’idéal prôné par la société, elles voient la nourriture comme une menace et surveillent tout ce qu’elles mangent afin de ne pas prendre une seule livre en trop. Même quand elles maigrissent, elles continuent de vouloir perdre du poids, car elles sont convaincues qu’elles ne seront jamais assez maigres pour correspondre à cet idéal de société et plaire à la gente masculine.

Dévalorisation de soi

Or, cette obsession de la minceur devient une sérieuse menace pour leur santé et leur bien-être psychologique, puisque ces personnes ne cessent de se comparer aux autres et voyant qu’elles ne peuvent ressembler aux idéaux, se mettent à se dévaloriser, processus psychologique qui peut être destructeur à long terme.

Si vous avez une image corporelle négative de vous-même au point de vous détester, de ne pas être capable de vous épanouir dans vos rapports interpersonnels et de compromettre votre santé, n’hésitez pas à nous contacter. Nous disposons de toutes les ressources nécessaires pour vous aider à reconstruire votre image de vous-même et à reprendre confiance en vous.

Contactez-nous